Contes Disney en version GTS  

Page 6 / 6 Retour
  RSS

michel miniature
(@michel-miniature)
Trusted Member
Inscription:Il y a 8 mois 
Posts: 82
02/10/2018 7:02  

Chapitre 78

- est-ce que ça veut dire qu'on enterre la hache de guerre ?

Még : évidemment

Elle me dépose sur son épaule

- ça fais plaisir

On se souris mutuellement puis elle replonge dans ses pensées en regardant la fleur d'Hercule

Még:..oh mais qu'est-ce qui t'arrive Még ? Et toi qui croyais connaître la chanson

- de quoi ?

Még se lève puis commence à chanter, je me contente de l'écouter vu qu'apparemment elle est accompagnée. https://www.youtube.com/watch?v=IBiNGLT_5nc

Elle fini par avouer qu'elle aime énormément Hercule en s'allongeant sur le bord de la fontaine, moi toujours sur son épaule, quand soudain les statues derrière nous fondent et laisse apparaître Hadès.

Hadès: alors qu'est-ce que vous me racontez tout les 2 ? Ou est le point faible chez le beau super mâle ?

Még: trouvez vous quelqu'un d'autres moi j'abandonne !

Hadès: excuse moi mais pourrai tu me répéter ça ? e dois avoir une petite boule de souffre qui me bouche les oreilles.

Még: alors lisez sur mes lèvres ! Hors de question !

- euh Meg tu es sûre de toi là ?

Elle ne me regarde pas et tourne le dos à Hadès.

Hadès: Még, Még, Még ma douce et naïve petite mignonne, aurions par hasard un gentil mini mais pourtant si crucial léger petit détail ? TU M'APPARTIENS !!!! Et tu travail pour moi ! Si je dis "chante" tu répond "quelle chanson ?", si je dis "je veux la tête de super athlète sur une super assiette" tu répond ?

Még: à point ou saignant ?

Hadès: pense à ton petit partenaire, tu le condamnerai à rester à cette taille misérable et dans une époque qui n'est pas la sienne juste pour le gros baraquer ?

Még: pour une fois je pense un peu à moi, dans le pire des cas je veillerai sur lui.

- euh...

Hadès : oh attend une seconde, tu entend ce son ? C'est le son de ta liberté qui s'envole par la fenêtre pour toujours.

Még: ça m'est égale je ne vous aiderai jamais à lui faire du tord !

Hadès: j'ai du mal à croire que tu t'emballe à ce point pour un mec !!!

Még: celui-ci est différent ! Il est honnête et il est doux !

Hadès: arrête...

Még: et jamais il ne fera rien pour me blesser.

Hadès: il est comme les autres !

Még: en outre, oh altesse, il est imbattable, sans aucunes faiblesses et il va vous-

Hadès: je crois...qu'il en a Még..sincèrement je crois...qu'il en a

En disant ces mots, Hadès brûle la fleure d'Hercule..je crois que Még s'est trahie toute seule. Hadès nous enveloppe de fumée puis tout deviens noir.

- Még le prend pas mal mais tu aurai peut-être pas dû montrer tes sentiments envers lui...Hadès va certainement ce servir de toi pour l'atteindre maintenant.

Még: je sais je dois tenter de le prévenir !

Oui je sais que pour le moment je suis spectateur de la situation mais là les choses deviennent sérieuses, je pense pas être d'un grand secoure à qui que ce sois. Finalement après un certain temps, Hadès nous fais réapparaître près d'Hercule dans une sorte d'arène d'entraînement.

Hercule: Még !

Még: n'écoute p-

Elle tombe attachée par de la fumée et moi je m'accroche a sa chevelure encore une fois ! Je peux entendre Hadès proposer à Hercule de se passer de sa force pendant 24 h et ainsi il libère Még. Hercule accepte et donc perd sa force sous nos yeux à Még et moi puis se fais humilier par Hadès avant qu'il tourne son regard vers nous.

Hadès: Még ? Még à moi, un accord est un accord. Ton rôle est fini.

Il l'a libère ainsi de ses chaines de fumée mais aussi de sa sentence.

Hadès: a propos héros, n'est-elle pas une fabuleuse et géniale actrice ?

Még : arrêtez !

Hercule: que voulez vous dire ?

Hadès: je veux dire que ton grand amour ici travaillais pour moi tout ce temps !

Hercule est dépité et semble avoir le regard perdu dans le vide.

Hadès: je n'aurai rien pu faire sans toi mon chou, mon cœur.

Még: non !

Elle me dépose vite sur un des bords en pierre de l'arène et se précipite vers Hercule, je la suis sur le bord pour suivre la scène, inquiet des évènements.

Még:  Ce n'est pas ce que tu crois je ne voulais pas ! Je voulais...je suis désolé...

Peine et Panique humilie encore plus Hercule en chantant "le héros est une zéro"...mon comportement va certainement me faire passer pour une ignoble ordure sans cœur mais j'interpelle Hadès.

- eh ! Et moi alors ?

Hadès: toi ? J'espère que tu plaisante, tu n'a à aucun moment fais ce que je t'ai demandé de faire, tu n'était pas une conscience tu as juste suivi Még comme un brave petit toutou sans jamais l'empêcher de faire ou dire n'importe quoi, désolé gamin mais tu va devoir te débrouiller tout seul.

Il me dit ça sans lever la voix, bien content que son plan principal ai marché...alors qu'il s'envole avec ses deux acolytes, Még elle recul petit à petit en pleurant...mais vers moi !

- Még eh attend !

J'ignore si elle m'entend ou non mais elle continu et s'assoie lourdement sur moi, qui sens tout son poids me tomber dessus alors que de son côté je l'entend pleurer dans ses mains, très vite le souffle m'est coupé et il ne me faut pas longtemps pour sombrer dans l'inconscience sentant au fil des nanosecondes mon corps être détruit par les fesses de la belle mais triste grecque.

 

A suivre

 


RépondreQuote
michel miniature
(@michel-miniature)
Trusted Member
Inscription:Il y a 8 mois 
Posts: 82
04/11/2018 6:25  

Conte 16 - La Belle et la Bête 2 : le Noël enchanté

Chapitre 79

Mince c'est assez rare que je quitte un monde comme ça sur une note si...négative. Enfin bref, je me relève doucement et ouvre les yeux pour découvrir l'endroit où je me trouve...et je crois bien que je le connais ! Si je ne m'abuse c'est le château de la Bête...mais je pensais que c'était régler cette histoire, pourquoi je suis de retour ici ? Enfin si je ne me trompe pas. Je sens soudain le sol trembler, quelqu'un approche. Je me retourne et vois

- Belle ???

Belle : Michel ? Enfin ! Ca fais des heures que je te cherche partout !

- des heures que tu...eh oh n'essaye pas de m'embobiner espèce de folle furieuse !

Belle : pardon ????

- tu m'a bien entendu, ça t'as plus mon goût dans ta bouche hein ??

Belle: Michel mais de quoi tu parle ?? Tu disparais pendant je ne sais pas combiens d'heures et tu m'insulte juste après ?? Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de toi dans ma bouche ??

- mais Belle enfin tu...

Je vois alors plus loin déboulé Lumière et les autres mais sous leur forme d'objets ! Quelque chose ne va pas ici et je crois que Belle ne ment pas !

- je...euh..."bon évitons les bêtises", excuse moi Belle je me suis assoupi et j'ai dû faire un cauchemar excuse moi.

Belle : oh je comprend mieux, visiblement c'est moi qui t'es perturber dans ce cauchemar puis quelle idée de t'endormir au milieu du couloir j'aurai pu t'écrasé.

- désolé

Zip : coucou Belle ! Coucou Michel !

- hey salut Zip

Belle: coucou !

Elle se tourne de nouveau vers moi puis me prend dans sa main

Belle: dit moi, quel jour sommes nous aujourd'hui ?

- oh tu sais moi j'ai perdu la notion du temps...

Belle: oh exacte, Zip tu le sais toi ?

Zip: ben on est pas...mardi ?

Elle ris doucement

Belle: non petit voyou, aujourd'hui c'est le vingt-quatre décembre ! La veille de Noël.

Les bras m'en tombent ! Le vingt-quatre décembre ??? Mais de quelle année ??? Ca fais tellement longtemps que je suis parti que je sais même pas combiens de temps s'est réellement écoulé et là j'ai la confirmation que quoiqu'il arrive j'aurai disparu pendant un an...

Lumière: eh oui une merveilleuse journée, idéale pour une promenade matinale !

Mme Samovar: rien de tel qu'une bonne marche autour du domaine

Zip : oh oui ou une séance de patins à glace !

Big Ben: l'air frais l'exercice !  *crac* oh mon lumbago...

Belle me pose sur son épaule et enfile une veste bien chaude...sérieusement je ne sais pas du tout où je me trouve dans cette histoire, je n'ai même pas souvenir d'avoir vécu ça, une chose est sûre, ce qui se passe ici ne s'est pas passé dans l'histoire que je connais. C'est peut-être le résultat de ma présence ici qui sait ?

Belle: tu va prendre un peu l'air avec moi Michel ça t'évitera de faire des cauchemar aussi bizarre que celui que tu as fais.

- euh j'ai pas très envie de me retrouvé sur de la glace pour finir coupé en deux par tes patins Belle

Elle rit de nouveau

Belle: mais qu'il est bête, je ne vais pas te faire patiner, tu va juste rester avec moi c'est tout.

Elle ouvre la porte et voilà que la Bête passe à ce moment là, lui aussi d'ailleurs est toujours sous son apparence bestiale.

Belle: oh bonjour !

Surpris, la Bête tombe sur son postérieur sur le lac gelé

Belle: oh vous n'êtes pas blessé ?

La Bête: j'ai dérapé...et je suis tombé sur la glace.

Au moins il ne s'est pas casser quelque chose. D'un coup Belle referme son manteau et donc je me retrouve dans le noir.

Belle: comme ça au moins je pourrai patinée sans risquer de te propulser dans la neige.

- merci "...je suppose"

Belle : c'est une journée magnifique pour patiner !

Je sens que ça bouge et entend le bruit de ses patins sur la glace. Elle fais même un petit saut, d'ailleurs je viens de m'en rendre compte mais elle met un manteau pour sortir mais garde sa jupe bleue, visiblement elle ne craint pas le froid par le bas.

Belle: vous venez ?

Je suppose que la Bête va hésiter un instant parce que bon, je crois pas qu'il soit très stable sur ce lac. Mais visiblement il se lance, apparemment la tâche est ardue mais après une ou deux minutes il semble y arriver...je me base juste sur le fait que je l'entend pas tomber mais si ça se trouve c'est pas terrible. Pendant encore quelques instants tout semble bien se passer puis d'un coup un choc et je vois de la neige tomber près de moi.

- oula euh Belle tout va bien ???

Belle: oui oui on est juste tombés dans la neige.

Elle se laisse tomber en arrière puis remue les bras et les jambes puis se relève.

Belle: on dirait un ange de Noël regardez

La Bête: ce n'est pas un ange de Noël...mais l'ombre d'un monstre.

Je l'entend rugir et s'éloigner.

Belle: il est dans une colère noire

Elle se relaisse tomber

Belle: la situation est pire que jamais...

Mme Samovar: gardez espoir mon enfant

- aller Belle c'est pas la première ni la dernière crise de colère qu'il piquera.

Vu son visage ça ne semble pas vraiment l'aider à se sentir mieux...mais je ne me plains pas car c'est déjà un miracle pour moi de ne pas avoir été puni ou pire parce que Belle me cherchais car oui je suppose que ma promesse est de nouveau de rigueur....oh bordel si c'est le cas je suis de nouveau coincé !!!

 

A suivre

 

 


RépondreQuote
michel miniature
(@michel-miniature)
Trusted Member
Inscription:Il y a 8 mois 
Posts: 82
23/12/2018 7:16  

Chapitre 80

Après être rentrée et avoir posé son manteau et ses bottes ainsi que moi au sol, Belle à de nouveau ce visage qu'elle fait quand elle est préoccupé par quelque chose.

- ça va Belle ? Tu n'as pas dit un mot depuis tout a l'heure

Belle: c'est juste que...je ne comprend vraiment pas la Bête , il s'agit de Noël quand même.

- ben tu sais, 10 ans passé dans la peau d'une bête, c'est pas vraiment l'ambiance pour fêter Noël non ?

Belle: je ne sais pas

Zip: coucou !

- ah te revoilà Zip, quoi de beau ?

Belle: dit moi Zip, peut-être que tu pourrai m'aidée à comprendre quelque chose

Zip: ah bon ? Quoi ?

Belle: viens avec nous

Je me sens soulever et poser, Belle viens de me mettre sur le dessus de son pied

- euh...je...pourquoi ici ?

Belle: pourquoi pas ?

- ben...

Elle souris devant mon silence et se met en marche mais bon..je ne fais plus attention maintenant, je me dépêche de m'allonger pour éviter d'être balancer c'est au moins ça. Pendant la marche...

Belle: pourquoi est-ce la Bête est si désagréable ?

Zip: j'en sais rien, il est toujours comme ça

Belle: même à Noël ???

Zip: oui...

Nous arrivons dans une pièce avec un bureau et de quoi écrire puis Belle me prend et me dépose sur le bureau.

Zip: dit, Noël, qu'est-ce que c'est exactement ?

Belle: oh Zip, tu dois quand même bien savoir, les chaussettes devant la cheminée, le sapin, les guirlandes, les cadeaux.

Zip: des cadeaux ?? Et moi j'en aurai un ??

Belle: oui bien sûr, tout le monde en a à Noël.

Zip: oh même le maître ?

Belle: oui, même le maître.

Zip: qu'est-ce que tu va lui offrir ?

Belle: je ne le connais pas assez bien pour savoir ce qui lui plait...toi Michel qu'est-ce que tu voudrai ?

- j'ai vraiment besoin de répondre à cette question Belle ?.....

Belle: d'accord je vois...

Zip: qu'est-ce qui te plait à toi ?

Belle: moi ? Ce que j'aime le plus au monde, ce sont mes livres. J'adore les histoires.

Zip: pourquoi tu lui offrirai pas une histoire ?

Belle sors alors des feuilles d'un tiroir

Belle: tu as raison Zip ! Une histoire !

Puis elle entonne une chanson que j'écoute avec plaisir :

https://www.youtube.com/watch?v=RpnOFNrqCMk

Par contre me demandez pas comment elle a pu faire autant de page en si peu de temps parce que...moi même j'ai pas compris.

Zip: tu crois vraiment que le maître va aimer ?

Belle: j'en suis sûre.

- je pense aussi

Zip: alors on va fêter Noël comme tout le monde ?

Belle: hmhm oui, absolument.

Plus  tard dans la cuisine

Big Ben: absolument PAS ! Hors de question ! Pure folie ! Mission impossible ! Affaire classée !

Lumière: enfin mon ami débloquez la trotteuse et laissez courir

- c'est vrai détendez vous Big Ben ce n'est pas la vie de tout le monde qui est en jeu

Mme Samovar: oui laissez donc parlez votre cœur.

Belle qui est assise avec moi sur ses genoux ne comprend pas non plus le comportement de Big Ben alors que pourtant ça me semble clair.

Big ben: non non et...laissez moi réfléchir...non ! Point virgule et point final ! Le maître à expressément interdit Noël.

Belle: interdit Noël ??? Mais personne ne peut interdire Noël.

- si je peux me permettre, tu peux interdire Noël sous ton toit et en l'occurrence ben ici...c'est chez lui.

Belle: tu es toujours aussi négatif Michel ?...

Big Ben: il refuse tout ce qui est susceptible de lui rappeler son passé, Noël reste pour lui un souvenir effroyable, je ne vois pas pour ma part la nécessitée de le torturer.

Belle: et moi au contraire je pense que fêter Noël lui ferai du bien.

- ah donc si je te suis bien, admettons qu'on connaisse le jour où j'ai atterri dans cet univers  et avec cette taille loin de tout ce qui m'est cher, tu voudrai le fêter ??

Belle: il s'agit de Noël Michel ce n'est pas rien quand même ! Je te trouve bien négatif en ce moment.

Elle me prend et me dépose à ses pieds

Lumière: je suis de l'avis de Belle, c'est notre devoir de nous en occuper.

Big Ben : non en aucun cas nous devons nous mêler de ça. Non non non et on ne va pas fourrer son nez dans les affaires du voisin, désolé cher ami mais c'est dangereux de brûler la bougie par les deux bouts.

Mme Samovar: et bien moi je trouve que c'est une excellente idée

Big Ben: mais le maître ne veut pas, comme l'a fait remarquer Michel, c'est son château, c'est lui qui décide.

Je lève la tête vers Belle

- tu vois je te l'avais dit.

Elle lève les yeux au ciel, puis me pousse du bout de sa chaussure pour me faire glisser sur le sol un peu mouiller

- eh !

Ca fais bien rire certains de l'argenterie et Belle également.

Mme Samovar: et dire que nous sommes là à nous chamailler...moi ça me brise le cœur de voir ça, autrefois c'était un vrai bonheur de préparé la fête de Noël. On organisait un grand festin pour tout le château.

Lumière: aaah..avec de la dinde farcie aux marrons

Belle: de la confiture de groseille

Zip: et des petits gâteaux

Lumière: des terrines, des gratins

Mme Samovar: de la sauce aux truffes

Lumière: et le fameux pudding !

Big Ben: du pupu..pudding ?? Avec du coco..cognac ???

Lumière: pour qui tu nous prend ?? Pour des barbares ??? Bien sûr avec du cognac ! Et des raisins et de la crème et tout ce que tu adore.

Ils me donnent faim ces ordures...

Big Ben: oh quel supplice...c'est oui, mais si jamais le maître s'en aperçois il deviendra fou furieux, alors par pitié silence et discrétion !

Tout le monde s'organise pour préparé donc la grande surprise de Noël pour la Bête. Belle décide de s'occuper des décorations et pour cela, Lumière semble connaître quelqu'un. Belle me ramasse et me place sur son épaule.

Nous nous rendons dans une des tours qui semble servir de grenier...et que de marches...

Zip: mille un...mille deux...mille trois...on est arrivés ?

Belle:...pas encore.

- n'exagère pas Zip y'a pas autant de marche sinon Belle aurai des jambes aussi musclées que les bras de la Bête.

Belle: tu veux monter les marches tout seul pour voir ?

- non non !

Une fois au grenier nous faisons donc la connaissance de...ben des serviteurs qui ont été transformés en décoration de Noël. A leur tête semble se trouver la décoratrice en chef, Angélique. Mais elle n'a pas l'air emballée par l'idée.

Belle: mais c'est la veille de Noël, personne ne sera capable de décoré le château à temps.

Angélique: ha ! Noël ? La belle affaire...je m'interdis d'avoir la moindre illusion, la déception de l'an passé m'a largement suffit. Non non ! Je m'y refuse et personne ne me fera changer d'avis.

- honnêtement Belle on devrais laisser-

Elle me frappe avec la main comme un moustique

- aïe ! Ca fais mal !

Belle: on peut tout de même essayer.

Et de nouveau sa voix se fait entendre : https://www.youtube.com/watch?v=9ugZkWUojN8

Je dois reconnaître que cette chanson m'a...redonné du baume au cœur

- et maintenant Belle ?

Belle: direction la chaufferie pour la bûche de Noël

- la bûche ?...le gâteau ?

Belle: mais non, celle que tout le monde touche en faisant un vœux...vous ne faite plus ça à ton époque ?

- non c'est devenu un dessert

Belle: oh, c'est bien triste.

Nous nous rendons donc à la chaufferie, mais une fois la bûche choisie, la Bête débarque et s'en empare.

Belle: c'est...une bûche de Noël, c'est une merveilleuse tradition. On choisis une bûche, tous ceux qui sont dans la maison la touche et font un vœux de Noël.

La Bête: les vœux sont inutiles et stupides...vous avez fais un vœux vous et Michel l'année dernière. S'est-il réalisé pour autant ???!!

Belle: non...

-...la même...

Belle: mais je renouvellerai mon souhait et quand la bûche sera consumée le matin de Noël-

La Bête:  il n'y aura pas de Noël..

Belle: mais...

La Bête: NON ! C'est moi qui suis le maître !

Belle: comment pouvez vous être aussi égoïste ???

La Bête: vous n'êtes pas à même de comprendre...vous ne savez pas ce que c'est que de tout perdre !!! D'être pris au piège dans son propre château ! D'être-

Belle et moi : prisonnier ?

Je regarde Belle qui me regarde aussi, eh oui après tout, on est tout les trois dans le même bateau.

Belle: si nous sommes prisonnier c'est à cause de vous, mais moi je ne céderai pas !

Nous nous en allons donc dans la chambre de Belle, elle se laisse tomber sur son lit et moi j'atterris sur un de ses oreillers.

- bon Belle faut se rendre à l'évidence là, on doit-

Belle: si tu ose terminer ta phrase, je te fais passer Noël dans ma chaussure et tu me massera les orteils pendant la moitié de la journée c'est compris ?

- j...euh...oui oui Belle

Zip: coucou vous deux ! Belle si tu voyais la salle de bal ! Elle toute décorée avec des guirlandes partout ! Je crois que le maître sera content quand il saura qu'on va fêter Noël !

Belle: le maître...le sais déjà

Zip: ah oui ?? Et il est content ??

Belle: pas trop..il nous interdit de fêter Noël

Elle se lève et va ouvrir ses rideaux.

Zip: mais moi je croyais que personne ne pouvais interdire Noël...

Belle...c'est vrai Zip. C'est injuste ! Et nous fêterons Noël avec ou sans lui !

Zip: Youpi ! Alors il faut aller chercher un sapin il nous manque plus que ça !

Belle: ha ha tu as raison Zip allons chercher un sapin.

Elle me ramasse et me garde dans sa main

- euh je vais servir a quoi pour le sapin ?? Tu compte sur moi pour le tirer ?

Belle: non, je veux juste t'emmener pour que tu puisse contempler le fait que tu as tord et que tu passera un très bon Noël avec nous.

Elle m'embrasse le sommet de la tête

Belle: mais avant tout...

Elle prend le paquet pour la Bête et se rend dans l'aile Ouest pendant que la Bête n'y est pas et dépose le cadeau à côté de la rose.

- Belle arrête de t'extasiée devant cette rose, ça t'a déjà causer assez de soucis comme ça !

Belle: mais tu es agaçant à la fin

Zip: psst Belle voilà le maître dépêche toi !

Elle file se cacher derrière la porte puis une fois que la Bête est entrée elle sort doucement et nous nous éloignons.

Belle: j'en connais un qui va me faire ce massage plus tôt que prévu pour lui apprendre à ne pas me traiter comme une enfant.

- non non je dis plus rien Belle !

Belle: hmmm...j'en jugerai quand on rentrera avec le sapin.

 

A suivre

 

 

 

 

 

 

 

This post was modified Il y a 3 semaines  by michel miniature

RépondreQuote
michel miniature
(@michel-miniature)
Trusted Member
Inscription:Il y a 8 mois 
Posts: 82
25/12/2018 7:21  

Chapitre 81

Belle avec ses bottes, son manteau et la hache du château est partie chercher le sapin, Zip sautillant au sol, moi dans son manteau et le chien tabouret, Sultan, qui nous suis. Nous commençons donc la tournée des sapins du domaine et autant dire que le résultat est...catastrophique. Cependant on est obligé de se contenter du dernier arbre malgré son apparence de vieux plumeau et son mètre cinquante. Quand soudain Belle entend quelque chose...et moi aussi, c'est une mélodie douce et entrainante qui semble provenir...de l'aile Ouest. Et d'un coup sans prévenir, Sultan fonce vers le château en aboyant, Belle lui cours après avec Zip et moi. Après s'être vite déshabillée, elle cherche Sultan dans le château, je fais de même depuis son épaule.

- qu'est-ce qui lui a pris à ce chien ? C'est étrange non ??

Belle: il ne doit pas être bien loin.

Mais plus nous avançons et plus la mélodie s'amplifie, nous finissons par atteindre l'aile Ouest mais entrons dans une pièce que je n'avais pas vu auparavant, sois elle n'y était pas, sois ce qui se passe ici restera incohérent avec se que je connais de ce château.

- Belle tu as remarqué ?...on entend plus rien

Belle: c'est vrai...eh oh ?...eh oh ?

Zip: peut-être qu'il n'y a personne...et...qu'il vaudrait mieux s'en aller.

- eh regardez voilà Sultan près d'une chaise

Belle: Sultan qu'est-ce que tu as trouvé ?

Nous approchons et voyons sur la chaise un serviteur changer en flûte qui s'est mis à l'abri de Sultan

Belle: bonjour, je crois qu'on ne s'est pas rencontrés, je suis Belle

- moi c'est Michel

???: F...Fifre

Belle: enchantés...coucher Sultan.

- nous avons entendu une musique très jolie par ici

Belle: oui c'était vous ?

Fifre : moi...v...vous avez cru que c'était..mooooiiiii ????

- aïe !!

Je me bouche les oreilles car ce crétin se fais siffler tout seul et c'est loin d'être agréable pour moi

- visiblement non c'est pas lui !

???: chers amis je vous prie

- hein ???

Cette voix qui viens de surgir est grave et surtout à l'air de remplir la pièce entière, en nous tournant nous remarquons une orgue immense et...un visage dessus !

???: je suis Maestro Forte, compositeur de la Cour et votre plus humble serviteur.

Belle: enchantés de vous connaître Monsieur Forte

- moi...de même 

Belle: je suis Belle

- et moi je-

Forte: oui, Michel...tout le monde au château ne parle que de vous ma chère enfant

Sympa...

Forte: on dit que vous projetez une fête de Noël, meeeerveilleuse idée, le projet le meilleur qui sois pour briser le passé lugubre de notre pauvre maître

Pourquoi ce type me fais froid dans le dos et ne m'inspire pas confiance rien que dans sa façon de parler ??

Forte: mais vous devez en faire quelque chose d'exceptionnel. Avalanche de cadeaux ?

Zip: oui !

Forte: festin, guirlande, bijoux, bougies ?

Zip: oui !

Forte: paillettes ? Plumes ? Serpentins ? Ornements et rubans ?

- fais !

Forte: sapin ?...

Zip:...tu vois Belle, je te l'avais dit

Belle: nous en avons trouver un.

Zip: qui n'avais pas de feuilles et qui ressemblait à un plumeau...

Forte rit de manière...peu rassurante

Forte: mais êtes vous allez dans la forêt mystérieuse ? Là vous trouverez à coup sûr un arbre somptueux.

Zip: ah oui ??? Il faut y aller Belle ! On y va !

- euh si je peux me permettre...cette forêt ne me dit rien qui vaille !

Belle: désolé Zip mais j'ai promis à ton maître de ne pas m'éloigner du château...j'ai donné ma parole.

Forte: prends en de la graine petit et retiens bien le principe de cette morale. Respecter sa parole est beaucoup plus important que d'apporter le bonheur à autrui.

Belle: vous déformez ce que j'ai dis...

Forte: pas du tout, je suis d'accord avec vous, occupez vous de votre petite personne, laissez le maître faire de même et oubliez que le sapin à toujours été ce qui enchantais le plus le jour de Noël.

- ...euh quand il a dit-

Belle: non ce n'est pas toi la petite personne...

Zip: s'il te plaît Belle...dis ouiiii

Belle regarde la forêt par la fenêtre

Belle: Michel à raison...ce n'est pas très rassurant

Forte rit de nouveau

Forte: mademoiselle, vous courrez plus de danger là où vous vous trouvez en ce moment même, je puis vous l'assurer.

Belle soupire puis

Belle: d'accord, nous emmèneront Philibert, en nous dépêchant nous serons de retour avant la tombé de la nuit.

- pourvu que tu dise vrai...

Belle: au revoir Monsieur Forte...vous garderez le secret n'est-ce pas ?

Forte: bien sûr mademoiselle, tout le monde sait parfaitement que je suis une tombe.

Belle: au revoir Fifre

Fifre: au revoooiir...

C'est quoi cette voix stupide qu'il à eu ? Enfin bref nous partons donc avec un traineau pour l'arbre direction la forêt, seulement le trajet se révèle plus long que prévu.

- de retour avant la tombé de la nuit...c'est raté.

Belle: ne te plaint pas et regarde !

Elle me sors de son manteau et...wow...un sapin magnifique ce tiens au milieu d'un lac gelé.

- ah j'avoue que...ça valait le coup.

Belle descend et se met au travail, après quelques coup de hache l'arbre tombe.

- aaaarbre à teeeeerrrrre !

Belle l'attache ensuite au traineau

- tu es sûre que ça ne risque rien sur ce lac ?

Belle: mais oui

Elle me dépose dans le traineau

Belle: dépêchons nous il va y avoir de la tempête. Tire le sapin Philibert !

Le cheval se met à tirer mais en plein milieu du chemin, nous nous rendons compte que nous avons un passager clandestin.

Belle: Fifre ???

Fifre: oh eu bonjour euh...très jolie l'arbre

Belle: je peux savoir ce que tu fais ici ?

Mais au moment de répondre son sifflement retenti, on vois bien qu'il ne le contrôle pas, mais le plus inquiétant c'est que Philibert n'aime ça du tout. Encore un sifflement aigue involontaire et Philibert se cambre puis frappe des sabot ce qui brise la glace autour de nous ! Et pour rien arranger, il n'est plus attacher au traineau !

- aucun risque mon œil !!! Comment on fait maintenant ???

Zip: attention on va perdre l'arbre !

Derrière nous, la corde qui reliait l'arbre cède et entraine Zip dans l'eau !

Belle: Zip !

Belle saute sur les morceaux de glaces pour essayer de le trouver

Belle: mais où est-il ????

- je ne le vois pas !!!

J'ai beau scruté l'eau je ne vois rien ! Puis je vois Belle foncé vers un endroit et faire un trou avec la hache, elle tente visiblement d'attraper Zip mais tombe à son tour.

- Belle !!!

Je vois Fifre remonter

- Fifre elle est tombé également !!

Je descend du traineau et saute sur le bec de sa flûte, une fois sur la glace recomposée

Lumière: tenez bon mes amis, on arrive !!

Je vois Big Ben et Lumière arrivé pour nous rejoindre !

- vite je ne les vois pas !!!

Fire: oh non oh non oh non !!!

On commence tous à chercher puis Fifre siffle un grand coup en pointant sous lui, la hache se précipite pour faire un trou et Belle émerge de la glace, Zip dans sa main.

- Belle ! Tu n'as rien ???

Belle: non  ça va aller...Zip grâce au ciel tu es sains et sauf.

Zip: j'ai...pas eu peur !

Mais d'un coup Belle semble être comme entraînée de nouveau sous la glace !

- Belle !!!!!

Belle: oh non ! Noon !

Nous tentons tous de lui tenir la main, même moi, mais c'est son gant qui reste avec nous.

- non !!

Soudain une ombre énorme et rapide passe à côté de nous, la Bête plonge sans plus tarder dans l'eau glacée puis quelques secondes plus tard, jaillit de la glace, Belle dans ses bras. Il marche d'un pas décidé mais également furieux vers nous au point de presque piétiné Zip ! Il passe sans rien demander et sans rien dire, Philibert le suis tandis que je me suis emmitouflé dans le gant de Belle.

Fifre: oh la pauvre ! Mais qu'est-ce que j'ai fais ?? Tout est ma faute !!!!

Lumière: nous sommes tous responsables mon ami, d'avoir eu l'audace d'espérer un Noël comme tout le monde.

Nous rentrons au château tous plus dépités les uns que les autres, puis dans le hall...les douze coups.

Lumière: ah minuits...joyeux Noël mon cher Big Ben

Big Ben: oui ça on peut le dire...

- joyeux Noël les amis.......les gars...où est Belle ?

Lumière: dans le donjon...

- allons la voir...je crois qu'elle en a besoin.

Lumière: bonne idée

Nous partons tous au donjons et visiblement, les serviteur décorations de Noël ont envie de venir aussi, avec Mme Samovar et Zip. Big Ben accepte gentiment de m'emmener sur sa tête pour aller au donjon, une fois là-bas nous voyons Belle recroquevillée au fond de la pièce.

Zip: Belle ?

Lumière: coucou chérie...joyeux Noël

Nous entrons tous et allons vers elle.

- joyeux Noël Belle

Zip: joyeux Noël, tu parle...

Belle: oh Zip, je suis désolée...rien n'a changer

Je descend au sol

Angélique: je vous avait dit que rien ne changerai, je vous avait dit que le maître ne nous donnerai pas la permission et que Noël était une folie et que c'était sans espoir...mais....j'avais tord.

- moi aussi Belle...je te remercie d'avoir tenté indirectement de me faire passer un bon Noël...loin de mon monde.

Angélique s'avance

https://youtu.be/AXPAK42uu3E?t=27s

Je me réunis avec les autre autour de Belle

Zip: tu sais Belle, je n'ais pas besoin d'arbre pour fêter Noël !

Lumière et Big Ben en voulant suivre l'exemple de Zip, commence a se chamailler en chanson.

- ah va y'avoir enfin un peu d'action

Belle rit doucement puis se joins à la rigolade, quand d'un coup lentement mais sûrement, la porte du donjon s'ouvre et la Bête entre, le visage plein de regrets

La Bête: Belle...

Belle nous regarde au sol puis souris tandis que la Bête s'approche et la regarde dans les yeux

La Bête: acceptez vous de me pardonner ?

Belle fais de même et prend sa main

Belle: oui bien sûr et bon Noël mon ami

La Bête: offrons à Belle le Noël dont elle a toujours rêver !

- oui !!!

Mais alors que la bonne humeur reviens, un son surpuissant d'orgue retenti dans tout le château jusqu'à en faire trembler les murs et le plafond ! Le rire de Forte retenti !

- tout s'écroule !

Je me rend compte que le sol se fissure et nous sépare de la porte et de la Bête !

Belle: au secours !

La Bête ne peut rien faire de son côté si ce n'est aller à la source du problème !

La Bête: FOOOORTEEEE !!!

Il défonce la porte en cours jusqu'à Forte, de notre côté Belle trouve une grosse planche de bois et nous pouvons nous en servir comme pont, je me suis accroché à la chaussure de Belle et les autres suive en ligne. Une fois de l'autre côté et à la chambre de la Bête

Belle: reste là Michel, tes tympans exploseront si tu me suis dans cette pièce !

Elle à raison, la musique de Forte est si puissante que je sens déjà que mes oreilles bourdonne alors que je ne suis même pas près de la porte ! Elle rejoins la Bête, mais des caillous tombe près de moi.

- mais...

Je lève la tête et vois un morceau du plafond qui tombe à toute vitesse sur moiii !!!! Je ferme les yeux et sens le choc....puis....rien, pas de douleur, pas de craquage d'os, rien. J'ouvre les yeux...et me vois alors sur le bord d'un balcon ! Devant moi une salle de bal et deux personne approche c'est...Belle et la Bête ? Je veux dire Adam ? Il donne quelque chose à Belle, un cadeau...c'est une rose.

-B...Belle ?

Belle regarde alors vers moi

Belle: M...Michel ??? je...oh seigneur !

Elle me prend dans ses mains et me colle contre son visage.

Belle: Michel je suis si désolé de t'avoir dévoré, je...j'ai paniquée je ne savais pas quoi faire , si tu savais comme je regrette !

- Belle je...je t'en veux pas...mais rassure moi sur un point, nous avons passé un Noël ensemble ?

Belle: et bien...je ne crois pas et pourtant...j'en ai l'impression

Adam: moi aussi

- prince Adam, heureux de voir que vous vous portez bien

Il me souris

Adam: moi de même

- Belle...je te pardonne et...te souhaite un joyeux Noël...un joyeux Noël a vous deux

Adam: joyeux Noël Michel

Belle: joyeux Noël mon ami...

Elle me souris les larmes aux yeux et moi de même

Belle: Et Noël nous rappeeeeeeel..que le plus beau, cadeau du ciel...c'est un monde, illuminééééé....d'ammmmmooooooouuuuur

En disant ça, elle tend les mains vers le ciel et...je  vois alors l'étoile du berger dans le ciel...et commence à voler vers elle.

Belle: n'oublie jamais...l'espoir

-...merci Belle...mon amie

Je prend de la hauteur et doucement m'endort.

 

A suivre

Joyeux Noël à tous et toutes et oui pas de fin violente pour Noël !^^

 

 

 

This post was modified Il y a 3 semaines  by michel miniature

RépondreQuote
Page 6 / 6 Retour
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription