Contes Disney en version GTS  

Page 6 / 6 Retour
  RSS

michel miniature
(@michel-miniature)
Trusted Member
Inscription:Il y a 7 mois 
Posts: 80
02/10/2018 7:02  

Chapitre 78

- est-ce que ça veut dire qu'on enterre la hache de guerre ?

Még : évidemment

Elle me dépose sur son épaule

- ça fais plaisir

On se souris mutuellement puis elle replonge dans ses pensées en regardant la fleur d'Hercule

Még:..oh mais qu'est-ce qui t'arrive Még ? Et toi qui croyais connaître la chanson

- de quoi ?

Még se lève puis commence à chanter, je me contente de l'écouter vu qu'apparemment elle est accompagnée. https://www.youtube.com/watch?v=IBiNGLT_5nc

Elle fini par avouer qu'elle aime énormément Hercule en s'allongeant sur le bord de la fontaine, moi toujours sur son épaule, quand soudain les statues derrière nous fondent et laisse apparaître Hadès.

Hadès: alors qu'est-ce que vous me racontez tout les 2 ? Ou est le point faible chez le beau super mâle ?

Még: trouvez vous quelqu'un d'autres moi j'abandonne !

Hadès: excuse moi mais pourrai tu me répéter ça ? e dois avoir une petite boule de souffre qui me bouche les oreilles.

Még: alors lisez sur mes lèvres ! Hors de question !

- euh Meg tu es sûre de toi là ?

Elle ne me regarde pas et tourne le dos à Hadès.

Hadès: Még, Még, Még ma douce et naïve petite mignonne, aurions par hasard un gentil mini mais pourtant si crucial léger petit détail ? TU M'APPARTIENS !!!! Et tu travail pour moi ! Si je dis "chante" tu répond "quelle chanson ?", si je dis "je veux la tête de super athlète sur une super assiette" tu répond ?

Még: à point ou saignant ?

Hadès: pense à ton petit partenaire, tu le condamnerai à rester à cette taille misérable et dans une époque qui n'est pas la sienne juste pour le gros baraquer ?

Még: pour une fois je pense un peu à moi, dans le pire des cas je veillerai sur lui.

- euh...

Hadès : oh attend une seconde, tu entend ce son ? C'est le son de ta liberté qui s'envole par la fenêtre pour toujours.

Még: ça m'est égale je ne vous aiderai jamais à lui faire du tord !

Hadès: j'ai du mal à croire que tu t'emballe à ce point pour un mec !!!

Még: celui-ci est différent ! Il est honnête et il est doux !

Hadès: arrête...

Még: et jamais il ne fera rien pour me blesser.

Hadès: il est comme les autres !

Még: en outre, oh altesse, il est imbattable, sans aucunes faiblesses et il va vous-

Hadès: je crois...qu'il en a Még..sincèrement je crois...qu'il en a

En disant ces mots, Hadès brûle la fleure d'Hercule..je crois que Még s'est trahie toute seule. Hadès nous enveloppe de fumée puis tout deviens noir.

- Még le prend pas mal mais tu aurai peut-être pas dû montrer tes sentiments envers lui...Hadès va certainement ce servir de toi pour l'atteindre maintenant.

Még: je sais je dois tenter de le prévenir !

Oui je sais que pour le moment je suis spectateur de la situation mais là les choses deviennent sérieuses, je pense pas être d'un grand secoure à qui que ce sois. Finalement après un certain temps, Hadès nous fais réapparaître près d'Hercule dans une sorte d'arène d'entraînement.

Hercule: Még !

Még: n'écoute p-

Elle tombe attachée par de la fumée et moi je m'accroche a sa chevelure encore une fois ! Je peux entendre Hadès proposer à Hercule de se passer de sa force pendant 24 h et ainsi il libère Még. Hercule accepte et donc perd sa force sous nos yeux à Még et moi puis se fais humilier par Hadès avant qu'il tourne son regard vers nous.

Hadès: Még ? Még à moi, un accord est un accord. Ton rôle est fini.

Il l'a libère ainsi de ses chaines de fumée mais aussi de sa sentence.

Hadès: a propos héros, n'est-elle pas une fabuleuse et géniale actrice ?

Még : arrêtez !

Hercule: que voulez vous dire ?

Hadès: je veux dire que ton grand amour ici travaillais pour moi tout ce temps !

Hercule est dépité et semble avoir le regard perdu dans le vide.

Hadès: je n'aurai rien pu faire sans toi mon chou, mon cœur.

Még: non !

Elle me dépose vite sur un des bords en pierre de l'arène et se précipite vers Hercule, je la suis sur le bord pour suivre la scène, inquiet des évènements.

Még:  Ce n'est pas ce que tu crois je ne voulais pas ! Je voulais...je suis désolé...

Peine et Panique humilie encore plus Hercule en chantant "le héros est une zéro"...mon comportement va certainement me faire passer pour une ignoble ordure sans cœur mais j'interpelle Hadès.

- eh ! Et moi alors ?

Hadès: toi ? J'espère que tu plaisante, tu n'a à aucun moment fais ce que je t'ai demandé de faire, tu n'était pas une conscience tu as juste suivi Még comme un brave petit toutou sans jamais l'empêcher de faire ou dire n'importe quoi, désolé gamin mais tu va devoir te débrouiller tout seul.

Il me dit ça sans lever la voix, bien content que son plan principal ai marché...alors qu'il s'envole avec ses deux acolytes, Még elle recul petit à petit en pleurant...mais vers moi !

- Még eh attend !

J'ignore si elle m'entend ou non mais elle continu et s'assoie lourdement sur moi, qui sens tout son poids me tomber dessus alors que de son côté je l'entend pleurer dans ses mains, très vite le souffle m'est coupé et il ne me faut pas longtemps pour sombrer dans l'inconscience sentant au fil des nanosecondes mon corps être détruit par les fesses de la belle mais triste grecque.

 

A suivre

 


RépondreQuote
michel miniature
(@michel-miniature)
Trusted Member
Inscription:Il y a 7 mois 
Posts: 80
04/11/2018 6:25  

Conte 16 - La Belle et la Bête 2 : le Noël enchanté

Chapitre 79

Mince c'est assez rare que je quitte un monde comme ça sur une note si...négative. Enfin bref, je me relève doucement et ouvre les yeux pour découvrir l'endroit où je me trouve...et je crois bien que je le connais ! Si je ne m'abuse c'est le château de la Bête...mais je pensais que c'était régler cette histoire, pourquoi je suis de retour ici ? Enfin si je ne me trompe pas. Je sens soudain le sol trembler, quelqu'un approche. Je me retourne et vois

- Belle ???

Belle : Michel ? Enfin ! Ca fais des heures que je te cherche partout !

- des heures que tu...eh oh n'essaye pas de m'embobiner espèce de folle furieuse !

Belle : pardon ????

- tu m'a bien entendu, ça t'as plus mon goût dans ta bouche hein ??

Belle: Michel mais de quoi tu parle ?? Tu disparais pendant je ne sais pas combiens d'heures et tu m'insulte juste après ?? Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de toi dans ma bouche ??

- mais Belle enfin tu...

Je vois alors plus loin déboulé Lumière et les autres mais sous leur forme d'objets ! Quelque chose ne va pas ici et je crois que Belle ne ment pas !

- je...euh..."bon évitons les bêtises", excuse moi Belle je me suis assoupi et j'ai dû faire un cauchemar excuse moi.

Belle : oh je comprend mieux, visiblement c'est moi qui t'es perturber dans ce cauchemar puis quelle idée de t'endormir au milieu du couloir j'aurai pu t'écrasé.

- désolé

Zip : coucou Belle ! Coucou Michel !

- hey salut Zip

Belle: coucou !

Elle se tourne de nouveau vers moi puis me prend dans sa main

Belle: dit moi, quel jour sommes nous aujourd'hui ?

- oh tu sais moi j'ai perdu la notion du temps...

Belle: oh exacte, Zip tu le sais toi ?

Zip: ben on est pas...mardi ?

Elle ris doucement

Belle: non petit voyou, aujourd'hui c'est le vingt-quatre décembre ! La veille de Noël.

Les bras m'en tombent ! Le vingt-quatre décembre ??? Mais de quelle année ??? Ca fais tellement longtemps que je suis parti que je sais même pas combiens de temps s'est réellement écoulé et là j'ai la confirmation que quoiqu'il arrive j'aurai disparu pendant un an...

Lumière: eh oui une merveilleuse journée, idéale pour une promenade matinale !

Mme Samovar: rien de tel qu'une bonne marche autour du domaine

Zip : oh oui ou une séance de patins à glace !

Big Ben: l'air frais l'exercice !  *crac* oh mon lumbago...

Belle me pose sur son épaule et enfile une veste bien chaude...sérieusement je ne sais pas du tout où je me trouve dans cette histoire, je n'ai même pas souvenir d'avoir vécu ça, une chose est sûre, ce qui se passe ici ne s'est pas passé dans l'histoire que je connais. C'est peut-être le résultat de ma présence ici qui sait ?

Belle: tu va prendre un peu l'air avec moi Michel ça t'évitera de faire des cauchemar aussi bizarre que celui que tu as fais.

- euh j'ai pas très envie de me retrouvé sur de la glace pour finir coupé en deux par tes patins Belle

Elle rit de nouveau

Belle: mais qu'il est bête, je ne vais pas te faire patiner, tu va juste rester avec moi c'est tout.

Elle ouvre la porte et voilà que la Bête passe à ce moment là, lui aussi d'ailleurs est toujours sous son apparence bestiale.

Belle: oh bonjour !

Surpris, la Bête tombe sur son postérieur sur le lac gelé

Belle: oh vous n'êtes pas blessé ?

La Bête: j'ai dérapé...et je suis tombé sur la glace.

Au moins il ne s'est pas casser quelque chose. D'un coup Belle referme son manteau et donc je me retrouve dans le noir.

Belle: comme ça au moins je pourrai patinée sans risquer de te propulser dans la neige.

- merci "...je suppose"

Belle : c'est une journée magnifique pour patiner !

Je sens que ça bouge et entend le bruit de ses patins sur la glace. Elle fais même un petit saut, d'ailleurs je viens de m'en rendre compte mais elle met un manteau pour sortir mais garde sa jupe bleue, visiblement elle ne craint pas le froid par le bas.

Belle: vous venez ?

Je suppose que la Bête va hésiter un instant parce que bon, je crois pas qu'il soit très stable sur ce lac. Mais visiblement il se lance, apparemment la tâche est ardue mais après une ou deux minutes il semble y arriver...je me base juste sur le fait que je l'entend pas tomber mais si ça se trouve c'est pas terrible. Pendant encore quelques instants tout semble bien se passer puis d'un coup un choc et je vois de la neige tomber près de moi.

- oula euh Belle tout va bien ???

Belle: oui oui on est juste tombés dans la neige.

Elle se laisse tomber en arrière puis remue les bras et les jambes puis se relève.

Belle: on dirait un ange de Noël regardez

La Bête: ce n'est pas un ange de Noël...mais l'ombre d'un monstre.

Je l'entend rugir et s'éloigner.

Belle: il est dans une colère noire

Elle se relaisse tomber

Belle: la situation est pire que jamais...

Mme Samovar: gardez espoir mon enfant

- aller Belle c'est pas la première ni la dernière crise de colère qu'il piquera.

Vu son visage ça ne semble pas vraiment l'aider à se sentir mieux...mais je ne me plains pas car c'est déjà un miracle pour moi de ne pas avoir été puni ou pire parce que Belle me cherchais car oui je suppose que ma promesse est de nouveau de rigueur....oh bordel si c'est le cas je suis de nouveau coincé !!!

 

A suivre

 

 


RépondreQuote
Page 6 / 6 Retour
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription