Une rencontre inattendue  

  RSS

Kreeyz
(@kreeyz)
Artiste Admin
Inscription:Il y a 7 mois 
Posts: 9
16/05/2018 10:16  

Hello par ici ! Pour la petite histoire, il s’agit d’un de mes rares travaux en français car cette histoire était une promotion de la SizeCon 2017 ! De ce fait cette histoire existe en anglais mais également en français ! J’espère que vous l’apprécierez 🙂


Ce monde ressemble beaucoup au nôtre, cependant il n’est pas exactement identique. Il est plus une sorte de chimère du nôtre dans un autre espace temps. La différence principale réside au niveau des peuples l’habitant. Bien sur que les humains sont présents sur cette Terre du fait qu’il sont la population majoritaire, cependant il existe également d’autres ‘peuples’ ressemblant aux humains mais différents de par leur taille.

Ils se font appeler les “Petits” par les humains non seulement car ils mesurent moins de 3cm mais également du fait que les humains ne se souciaient guère de leur trouver un autre nom. Leurs vies aussi étaient loin d’être faciles du fait que les humains se ‘servent’ d’eux a différentes fins, aussi bien comme de petits ‘jouets’ et dans le pire des cas de simples ‘friandises’…

Léa est l’une d’entre eux. Du haut de ses 2,7cm elle est chanceuse d’avoir atteint l’âge de 22 ans sans avoir été attrapée une fois mais craint les humains comme n’importe quelle autre personne de sa taille. Elle a de long cheveux noir et des yeux bleu azur; du fait que ces petites personnes ne trouvent pas toujours de quoi se vêtir, ses vêtements n’étaient composés que d’une seule pièce de tissu récupérée et grossièrement découpée au niveau du cou et des bras. Léa avait de quoi couvrir la majorité de son corps avec ceci mais avoir de ‘vrais’ vêtements restait un véritable luxe. Cette nuit là, Léa se sentait fatiguée du fait d’avoir beaucoup marché dans les rues a la recherche de nourriture mais devait toujours faire attention de ne pas être découverte par un humain.

Il y avait une poubelle pas loin d’où se situait Léa et elle pensa pouvoir peut être trouver quelque chose. Parfois elle devait se contenter de restes souvent avariés mais c’était sa dure réalité du fait que les humains n’avaient aucune obligation de se préoccuper de leurs petits ‘voisins’. Les yeux de Léa s’ouvrirent grands, il y avait au sol devant elle un reste de sandwich. Léa regarda autour d’elle avec une grande attention, cela pouvait être un piège posé par l’un de ces humains aimant ‘chasser’ ceux de son espèce mais le ventre de Léa lui faisait du mal… Après quelques pas silencieux, elle ne vit personne autour et se savait en sécurité. Bien que par terre, ce morceau semblait en bon état et avait du jambon ainsi qu’un peu de fromage dans le pain; il était également suffisamment conséquent pour nourrir environ une quinzaine de personnes de la taille de Léa. A l’aide de ses mains, elle découpa une petite portion de jambon et mordit dedans. Léa ne put résister à l’envie de sourire du fait du goût qui était bien meilleur que tout ce qu’elle avait pu trouver les jours précédents. Après plusieurs minutes elle avait suffisamment mangé et pensait prendre un autre morceau de sandwich pour sa longue marche dans la ville. “Est-ce que je vais trouver quelque chose…” Se demandait Léa en pensant où elle pourrait rester dormir en sécurité pour cette nuit; elle était désormais bien loin de la dernière ‘cachette’ qu’elle avait visitée quelques jours auparavant et dormir à découvert dans la rue n’était certainement pas envisageable. Non seulement à cause des humains qui ne refuseraient pas une telle ‘aubaine’ mais également du fait des animaux en liberté bien trop grands pour elle. Prenant un petit sac qu’elle gardait à la ceinture, elle commença à le remplir, mais étant actuellement perdue un peu dans ses pensées… Ne remarqua pas ce qui approchait lentement d’elle.

“Tiens tiens… On dirait que j’ai trouvé quelque chose~” dit une voix forte juste derrière Léa, qui fit tomber son sac par terre avec un tremblement. Se tournant lentement, Léa se trouvait désormais face à une humaine bien plus grande qu’elle, celle ci arborant un sourire sournois. Léa se dépêcha de prendre quelque chose de derrière son dos et le plaça devant elle pour se protéger, il s’agissait d’une petite aiguille. “Tu penses vraiment pouvoir me blesser avec ça ?” Demanda l’humaine puis avec un mouvement de la main fit ‘voler’ l’aiguille de la main de Léa puis l’attrapa entre deux doigts.

“Arrêtes… tu me fais mal !!” Toussa Léa du fait de la pression sur son petit corps puis se retrouva face à l’énorme visage de l’humaine. “Peuh… Toujours la même chose avec vous… Mais je ne pense pas te relâcher en fait… J’ai des clients après tout…” Dit l’humaine, ce qui fit trembler de peur Léa de nouveau pendant qu’elle essayait de se libérer de l’emprise de cette géante. Léa savait que se faire capturer signifierai la ‘fin’ de sa courte vie. “Laisses moi… Je t’en supplie !” Cria Léa de nouveau pendant que l’humaine pris une sorte de boîte de son sac “Non malheureusement pour toi, et tu ferais mieux de rester sage~” continua cette fille qui lâcha subitement sa prisonnière à l’intérieur de la boîte. Léa lâcha un cri quand elle tomba contre le ‘sol’ et se retrouva rapidement dans le noir complet. Léa se sentait épuisée, essayant plusieurs fois de trouver une sortie, elle ne trouva aucune issue. S’asseyant sur le sol, elle sentit des larmes couler sur ses joues, elle était maintenant à la merci de cette humaine.

Peut être 2 ou 3 jours plus tard, Léa était toujours assise dans un coin de la boîte, écoutant les différentes voix à l’extérieur. La boîte bougea de nouveau plusieurs fois, probablement passant de mains en mains vers l’humain qui se chargerait de la ‘vendre’. Léa avait déjà vu ces magasins où les humains allaient acheter leurs petits ‘jouets’ et s’en débarrassaient selon leurs envies. Léa sentit une autre larme couler sur sa joue… Bientôt elle serait elle aussi probablement morte.

Encore a peu près une journée passa quand Léa sentit sa boîte bouger de nouveau puis finalement tomba sur le coté plusieurs fois avant d’entendre deux voix. L’une d’elle donna un ‘prix’ et l’autre accepta… Léa était désormais vendue et se retrouvait transportée comme un petit jouet vivant et piégé dans sa boîte, attendant d’être déballé. Léa remarqua un changement du fait que sa boîte ne bougeait plus autant qu’avant et elle ne se blessa pas durant ce voyage. Est-ce que cet humain ‘dehors’ avait vraiment un minimum de respect pour elle ? “Au final, je mourrai quand même…” murmura Léa. Après un certain temps que Léa ne put suivre, la boîte cessa de bouger mais elle put entendre d’autres voix parler ‘dehors’. Elle n’y prêta cependant aucune attention et bientôt, un des cotés de la boîte s’ouvrit et Léa entendit une voix appartenant à une autre humaine l’appeler.

“Est-ce que tu peux sortir s’il te plaît?” Demanda cette voix forte près de Léa mais celle-ci refusa de le faire, il s’agissait peut être d’un piège. L’humaine posa a nouveau la même question mais cette fois ci d’un ton un peu plus inquiet. Une fois de plus, Léa ne bougea pas, trop effrayée de se retrouver face a un humain. “Ho non, ne me dis pas qu’ils t’ont fait mourir de faim…” Dit l’humaine en prenant le dessus de la boîte d’une main et commença à l’ouvrir. Léa tremblait de tout son corps… Elle ne voulait pas regarder mais maintenant n’eut plus le choix. Le dessus de la boîte se déchira puis “s’envola” avant que les cotés ne tombent à leur tour, laissant sur le sol la petite créature tremblante de peur face à ce qu’elle craignait le plus… Une humaine.

Avec un mouvement brusque, Léa se leva et commença a s’enfuir, ne regardant pas vraiment dans quelle direction elle se dirigeait mais l’humaine fut également surprise par cette réaction “Attends, pas par ici !!” Dit-elle en plaçant sa main devant la direction ou courrait Léa. Avec un cri de peur, Léa se tourna et changea de direction, ne remarquant pas que si elle avait continué dans l’autre direction elle serait tombée de la table où elle se trouvait… “Arrêtes s’il te plaît…” Dit a nouveau l’humaine en essayant du mieux qu’elle pouvait de calmer cette petite fille qui continuait de hurler de terreur. Mais du fait de ses dernières dures journées, Léa tomba a terre, ses jambes refusant de courir à nouveau. Léa plaça ses mains devant son visage “Ne me fais pas de mal je t’en prie !!” Cria-telle mais l’humaine ne bougea pas.

“Je ne veux pas te faire de mal.” dit cette géante en mettant ses mains dans son dos “Tu vois? J’ai simplement essayé de te stopper car tu allais tomber mais je ne voulais pas te faire peur…” Léa écoutait ce que disais cette humaine mais des larmes coulaient toujours de ses yeux. L’humaine se sentait mal de voir cette autre fille pleurer et pensa a quelque chose. Prenant un petit sac qui était à coté d’elle, elle en tira un cookie qu’elle brisa en morceaux avant de les placer sur la table. “Je suis désolée mais je n’ai pas grand chose à te donner pour l’instant… Prends en si tu veux.” Dit l’humaine en regardant Léa qui se levait. “Et tu comptes m’avaler après n’est ce pas…? Tu es une humaine, comment suis-je censée te croire ?” Dit Léa en retirant les larmes de ses yeux.

La ‘géante’ semblait triste à la suite de la réponse de Léa “Non s’il te plaît… je ne veux vraiment pas te faire de mal. Quand j’étais en route pour cet endroit j’ai vu un de ces magasins qui vendent des Petits comme toi et tu étais la dernière… Je ne voulais pas que tu sois vendue à une autre personne qui aurait pu être cruelle avec toi.” dit elle à Léa qui la regardait fixement “Si tu veux y aller, je ne te retiendrai pas. Je voulais simplement te sauver la vie mais je ne te retiendrai pas contre ta volonté si tu ne veux pas rester. Seulement… me permets-tu de parler un peu avec toi si possible ?”

Les yeux bleus de Léa étaient grand ouverts, elle continuait de regarder cette humaine soigneusement, elle avait de long cheveux blonds, des yeux verts et était probablement une année plus jeune qu’elle. Léa plaça ses mains contre sa poitrine “De quoi…? Est-ce que c’est un nouveau jeu que les humains ont inventé encore…?” L’humaine ne bougea pas et secoua la tête. Léa semblait un peu nerveuse “Je… Je ne comprends pas… Est ce que je suis vraiment… libre ? Mais… Pourquoi ferais-tu ça ? C’est bien la première fois que je rencontre une humaine comme toi…”. L’humaine baissa sa tête “Tu sais, même si nous ne sommes pas si nombreux, nous faisons de notre mieux. En fait, depuis que je suis jeune, j’ai toujours été fascinée par les différentes créatures de ce monde : Les fées, les géants et… les plus petits comme toi. J’ai toujours voulu avoir une amie de ta taille, seulement voilà je suis un ‘monstre’ pour vous du fait de ma taille… Mais je ne te veux vraiment aucun mal, je te le promets.” L’humaine semblait maintenant gênée et ses joues rougissaient. “Mon nom est Émilie, est-ce que… je peux te demander ton nom s’il te plaît ?”

Léa était abasourdie… Mais sentait quelque chose en elle même de différent, s’asseyant à nouveau sur la table, elle écoutait soigneusement avant d’acquiescer. “Mon nom est Léa.” Puis toujours en continuant de regarder la ‘géante’ devant elle “Oui… ta taille est vraiment différente de la nôtre, regardes-toi : je suis plus petite que ton pouce et si tu voulais en finir avec ma vie cela serait si simple pour toi… Mais tu es différente.” Dit Léa en tendant son bras en direction d’Émilie et ouvrit sa main “Enchantée de te rencontrer Émilie.” Émilie qui entendit ça rougit de plus belle, ne s’attendant pas à ce que Léa la croie mais il semblait que c’était apparemment le cas désormais. Émilie tendit son index en direction de Léa jusqu’à ce que le bout de son doigt touche la petite main “Ravie de te rencontrer également Léa. Si tu le souhaites, je voudrais t’en dire plus à propos de moi et de… nous autres si tu le veux.” Dit Émilie en plaçant sa main, la paume vers le haut si Léa voulait grimper dessus.

“Est-ce une bonne idée ? Elle à pris soin de moi et… Je sens que je peux vraiment avoir confiance.” Pensa Léa; effectivement Émilie ne lui avait rien fait de particulier, excepté lui sauver la vie. Léa fit quelques pas puis grimpa sur l’énorme main avant de s’asseoir au milieu. Émilie sentit les petits pas de Léa chatouiller un peu sa peau et baissa sa tête pour la regarder “Merci Léa, je ne pensais vraiment pas que tu me ferais confiance mais, tu seras en sécurité.” Dit Émilie pendant qu’elle se levais doucement puis approcha une porte, l’ouvrant elle se dirigea ‘dehors’ puis commença à marcher dans un long couloir blanc. Léa regardant autour pensa que cet endroit ressemblait à un hôtel, cependant celui-ci ne possédait pas de plafond.

Pendant que marchait Émilie, Léa pouvait apercevoir différentes ‘chambres’ ouvertes dans lesquelles se trouvaient différentes personnes mais aucune d’entre-elles ne semblait réellement dangereuse. Léa ouvrit grand ses yeux quand elle vit de vraies fées, d’autres personnes possédant un corps moitié humain et moitié serpent et même d’autres personnes recouvertes de fourrure mais pourtant marchant comme des humains. Finalement Léa voulait en savoir plus “Émilie ? Quel est cet endroit ?”. L’humaine leva un peu sa main afin d’avoir Léa en face de son visage afin qu’elles puissent parler “Pour résumer hmm… Je pourrais dire que nous sommes tous quelques part fans de ‘taille’…? Bien que nous soyons également tous différents, j’ai eu un peu de mal à le réaliser au début mais nous aimons tous la même chose. Je savais que dans le monde il existait différents peuples mais je n’aurai jamais cru en rencontrer autant dans un seul et même endroit.” Émilie fit une pause pour reprendre son souffle “En fait je voudrais te demander quelque chose Léa. L’année dernière s’est produit quelque chose d’unique dans le monde, nous avons voulu créer une sorte d’événement pour les gens comme nous et faire découvrir un peu notre ‘univers’ également. Il y avait des humains bien entendu mais aussi des gens comme toi Léa et même des géants. Tu risques peut être de ne pas trop pouvoir les voir de ta taille mais crois moi… pour eux je suis aussi petite que tu l’es pour moi, cependant ils sont comme moi et ne feraient pas de mal à plus petit qu’eux. Même si nous sommes tous si différents, c’était notre ‘souhait’ à tous d’être égaux durant ces temps ensemble et le rester bien après si possible.”

Un autre humain se promenait dans le couloir et arriva à hauteur de Léa et Émilie. Léa fut surprise de voir sur son épaule une autre Petite assise sur son épaule, celle ci fit un signe à Léa joyeusement. “Émilie… Je sais que cela semble incroyable mais, tout ce que tu m’a dit et ce que nous avons déjà pu échanger bien que nous venons de nous rencontrer… J’ai l’impression de vivre un rêve. Je veux dire, je ne pensais pas que quelque chose comme ça pouvait être possible dans ce monde.” Dit Léa, pendant qu’elle regardait l’autre petite personne en souriant. Émilie sourit à son tour et répondit “Tu sais, j’avais un peu peur de te parler de tout ça car j’avais peur que cela pouvait t’effrayer cependant je suis heureuse que nous ayons pu partager cela.”

Elles se trouvaient désormais dans une autre pièce avec d’autres humains tout autour. Léa observait d’autres personnes de sa taille sur diverses tables parler avec parfois 2 ou 3 autres personnes dont des humains et certains d’entre eux riaient aussi. Léa commençait a sourire, cet endroit était vraiment différent de tous ceux qu’elle avait pu visiter, se sentait réellement en sécurité et ressentait ce sentiment d’égalité. Elle commençait aussi à penser si dans le monde tout le monde pouvait être également égal et pouvait pourquoi pas l’accepter en tant qu’une personne et non plus comme un petit jouet comme elle le ressentait auparavant. Émilie fit quelques pas vers une grande table et posa sa main dessus “Et voila Léa. Sens-toi libre de prendre tout ce que tu veux.” Dit Émilie pendant que Léa découvrait quelque chose d’incroyable pour elle. Sur différentes petites tables devant elle se trouvaient différents vêtements tous taillés pour une petite personne comme elle, il y avait également de petites cabines où elle pourrait se changer en toute intimité. Léa sourit et pris un jean ainsi qu’un t-shirt bleu avant de rentrer dans une cabine. Une fois à l’intérieur Léa observa ces vêtements et remarqua que ceux-ci ne provenaient pas de petites figurines comme elle en avait pu voir parfois mais étaient faits main par des humains pour des personnes comme elle. Léa sentit ses joues rougir avant de retirer la pièce de tissu qui la couvrait et s’habilla, les vêtements lui allant parfaitement.

Bien assez tôt, Léa sortir de la cabine et fit quelques pas vers Émilie qui souriait “Ils te vont bien !” Dit-elle en posant ses bras sur la table. Léa se trouvait maintenant devant elle “Merci infiniment. Nous n’avons pas tant que ça à nous mettre cependant je te remercies du fond du cœur, cela représente vraiment quelque chose pour moi Émilie. Je voudrais tant te rendre la pareille pour tout cela mais je n’ai pas vraiment grand chose à t’offrir en échange…” dit Léa, se sentant un peu timide. Émilie secoua la tête “Ne t’en fais pas, si je peux t’aider pour quoi que ce soit, cela serait avec grand plaisir. En fait… je me demandais si tu voulais peut être venir avec moi à l’événement de cette année? A vrai dire tous ceux ici présent m’accompagnent également. Tiens prends ceci si tu veux en savoir plus.” Dit Émilie en tendant un petit bout de papier imprimé de manière à ce que Léa ou tout autre personne de sa taille puisse le lire.

“Maintenant que tu le dis, c’est vrai que tu m’en avais parlé.” Dit Léa en prenant la feuille de papier “Voyons voir… SizeCon, un rassemblement pour les amateurs de toutes tailles à… New York ? J’ai entendu parler de cette ville une fois, mais n’est-elle pas de l’autre coté de la mer?” Demanda Léa, un peu confuse. Émilie hocha la tête “Oui. Mais en fait cela ne prendra pas tant de temps avant que nous n’arrivions. Tu te souviens de ce que je t’ai dit précédemment ? Il y aura aussi des géants qui vont là bas et en fait… l’une d’entre eux est actuellement en train de porter ce bâtiment entier dans sa main.” Les yeux de Léa s’ouvrirent en grand à nouveau, comprenant maintenant pourquoi cet endroit semblait si ‘différent’ de toute les maisons humaines dans lesquelles elle s’était aventurée. Léa finit de lire le papier à haute voix “Un endroit où nous serons tous égaux sans distinction…” puis releva la tête pour donner son plus beau sourire à Émilie “Oui… je veux y aller avec toi Émilie ! Et si tu le veux avant notre arrivée, je serais heureuse de partager plus de ma vie avec ma nouvelle amie !”

Émilie sourit en réponse, ayant désormais son souhait d’enfance réalisé. Elle laissa Léa remonter sur sa main avant qu’elles ne retournèrent ensemble dans sa chambre. Deux jours plus tard, ces 2 filles se faisaient totalement confiance comme deux amies d’enfance. Émilie se situait sur un balcon, tenant Léa dans sa main contre son cœur de manière à ce que Léa ne tombe pas. Léa ouvrit soudainement ses yeux en grand pour observer quelque chose qui s’approchait devant elles : Une femme géante se tenant au sommet d’un fort tenant dans sa main une flamme d’or, un symbole puissant pour elles : Lady Liberté. Émilie sourit “Oui nous y sommes enfin.” dit-elle avant d’expliquer ce symbole d’égalité pour tous les peuples à Léa ainsi que d’autres choses à propos de cette ville.

Le vent caressait leurs visages à mesure qu’elles approchaient de leur destination, leurs cœurs battant de plus en plus fort dans leurs poitrines, sachant que bientôt elles rencontreraient plus de personnes incroyables comme elles et qu’elles partageraient un moment dont elles se souviendraient durant toute leurs vies.

Fin


LiLFrenchy et dood aiment
RépondreQuote
dood
 dood
(@dood-the-littledreamer)
Active Member
Inscription:Il y a 6 mois 
Posts: 9
23/05/2018 5:27  

C'était très mignon Kreeyz, j'ai beaucoup apprécié cette histoire ! C'était plutôt prévisible que Léa tombe sur une gentille acheteuse étant donné le titre de l'histoire, mais c'était une excellente chose ! Émilie est purement altruiste, elle est juste adorable dans sa façon d'être et dans ce qu'elle inspire. Le développement des persos, en particuliers celui de Léa, est très rapide mais c'est pas franchement gênant, on voit clairement que l'histoire a pour vocation d'être courte et d'aller droit au but. Je trouve juste qu'il y a souvent beaucoup de répétitions entre les phrases, mais c'est un détail bénin. En toute honnêteté, la qualité du récit rend ce petit soucis négligeable 🙂

Bref, j'ai vraiment beaucoup apprécié cette petite histoire ! Félicitations d'avoir fait ça pour la SizeCon, et merci de l'avoir partagé ici avec nous ! J'ai beaucoup aimé !  😊 


RépondreQuote
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription